Aller au contenu

Est-ce que l’eau passe à travers le gazon synthétique ?

Gazon synthétique Uzes

Projetez-vous d’aménager votre espace extérieur ? Avez-vous eu le coup de cœur pour un modèle de gazon synthétique ? Vous inquiétez-vous, toutefois, de savoir comment va réagir votre faux gazon à la prochaine pluie ? La perméabilité du gazon synthétique vous préoccupe-t-elle ? Les lignes qui suivent répondent à vos questionnements.  

Pelouses synthétiques drainantes : point sur la situation

Pour bien choisir votre gazon artificiel, quelques critères sont à prendre en compte. C’est le cas, par exemple, de la qualité et de la hauteur de la fibre du gazon, de la densité du gazon, mais aussi de son prix. Néanmoins, sachez que le drainage est à considérer surtout si vous habitez dans une zone pluvieuse.

En effet, le drainage correspond à la perméabilité de la pelouse synthétique. D’une manière générale, cette information figure sur la fiche technique du rouleau. Il s’agit d’une donnée exprimant la quantité d’eau en minute/m² que le gazon synthétique peut laisser passer. Généralement, le drainage doit être de 60 l/m²/minute. En d’autres termes, le gazon doit pouvoir laisser passer 60 litres d’eau par mètre carré et par minute.

Les normes de perméabilité des  gazons synthétiques

En Europe, la fabrication du gazon synthétique est soumise à des normes. En effet, il s’agit d’un revêtement qui doit être à la fois drainant et perméable. Pour cela, il est à savoir que la trame de la pelouse artificielle est perforée (environ 3 mm chacun) tous les 15 cm.

Ces trous permettent une évacuation homogène, mais également un écoulement rapide des eaux de pluie. En plus d’être perméable, le gazon synthétique a l’avantage de filtrer, mais aussi de réguler les infiltrations. En effet, un drainage efficace permet de préserver l’érosion du sol et le ravinement.

Un sol bien préparé et un gazon bien posé 

Pour un meilleur drainage, il est toujours important de bien préparer le sol et de bien poser le gazon synthétique. Pour cela, opter pour les services d’un poseur professionnel est toujours recommandé. Quel que soit le type de sol à recouvrir, les eaux s’infiltrent dans le gazon artificiel et suivent la pente du terrain. Assurez-vous alors que l’eau puisse circuler et s’évacuer correctement sur le terrain. Sur un gazon synthétique, l’eau suit les mêmes chemins que sur le sol nu.

Pour les terrasses et les balcons, pensez à vérifier et à corriger les pentes. Avant la pose du gazon, observez l’évacuation des eaux sur le sol nu à l’aide d’un jet d’eau. Ne manquez pas de rectifier les contre-pentes. Toujours à l’aide d’un jet d’eau, il vous sera possible d’identifier les trous où peuvent se créer des flaques sur le sol nu. Bouchez les trous afin que l’écoulement de l’eau soit régulier. Si vous comptez poser le gazon sur sol meuble, vérifiez la perméabilité de votre terrain. Par ailleurs, ce type de sol nécessite généralement une couche de sable pour avoir une surface lisse et compacte. Le sable de tranchée ou le sable concassé « 0/4 ou 0/6 » est le plus adapté.